Drapeau basque : histoire et symbolique

 

Sur la carte, vous trouverez le territoire du Pays Basque de part et d’autre du côté atlantique de la frontière franco-espagnole. Alors on distingue le Pays Basque Espagnol formé par quatre provinces dont Guipuscoa, Alava, Navarre et Biscaye.  Localisé à l’extrême sud-ouest de la France, le Pays Basque Français, quant à lui, comprend trois provinces dont le Labourd, la Basse Navarre et La Soule. Le Pays Basque se caractérise par sa tradition, son identité culturelle forte, ses spécialités culinaires et ses paysages impressionnants. Mais aujourd’hui, nous allons nous pencher sur le drapeau basque. Retrouvez son histoire et sa signification.

L’origine du drapeau basque

La naissance du Parti nationaliste basque a conduit à la création du drapeau basque ou « ikurrina » en 1894 à Bilbao en Espagne. En effet, c’étaient les frères Luis et Sabino Arana (fondateur du parti Euzko Alderdi Jeltzalea) qui l’ont créé. Il a été hissé pour la première fois le 14 juillet 1894 lors de la cérémonie d’ouverture du parti.

À la base, le drapeau basque représentait la province de Biscaye. Mais ensuite, il est devenu le drapeau du gouvernement du Pays Basque tout en étant le drapeau du Parti nationaliste basque. D’après l’histoire, les frères Arana ont imaginé un drapeau spécifique pour chaque province basque. Mais  le peuple adopté rapidement celui de Biscaye.  

Les Basques utilisent leur drapeau de manière informelle. Il peut être un symbole culturel ou national. Découvrez ci-après les divers usages selon les provinces.

L’ikurrina au Pays Basque Espagnol

Depuis le statut d’autonomie de 1979, l’ikurrina est devenu le drapeau officiel de la communauté autonome du Pays Basque en Espagne. Cette communauté regroupe les provinces de Biscaye, d’Alava et de Guipuscoa. L’emblème est légalement reconnu tout comme le drapeau local. À Biscaye et Guipuscoa, seul l’ikurrina est utilisé. En revanche, ni le drapeau espagnol ni l’ikurrina n’est présent si vous vous rendez devant les mairies de Saint-Sébastien et de Bilbao. Quoi qu’il en soit, l’étendard est à l’honneur lors des festivités et événements sportifs.

En ce qui concerne la Navarre, le fronton des mairies dans les régions du nord arbore fièrement le drapeau basque. Mais avec l’adoption de la loi florale sur les Symboles de Navarre en 2003, le déploiement de l’ikurrina est interdit. Cette loi impose que les édifices publics doivent afficher uniquement le drapeau de la province et celui de l’Espagne. Les municipalités qui vont à l’encontre de cette interdiction risquent la destitution du maire au pouvoir et la coupure des subventions. Cependant, le peuple a le droit d’utiliser l’emblème lors des fêtes locales.

L’ikurrina au Pays Basque Français

Au Pays Basque français, l’ikurrina symbolise la langue, la culture et la région. Dépourvu de caractère officiel et n’étant régi par aucune loi, il s’utilise en toutes occasions. Vous pouvez le trouver avec le drapeau européen et le tricolore français devant les mairies. Il est également hissé sur d’autres bâtiments. C’est le cas du château de Mauléon. Et comme dans toute autre province basque, l’emblème basque est employé lors des activités culturelles, sportives et d’autres fêtes.

Le drapeau basque figure également sur le drapeau de Saint-Pierre et Miquelon. Il est présent avec les drapeaux de Bretagne et de Normandie. La superposition de ces drapeaux rappelle les colons venant du Pays Basque, de Bretagne et de Normandie.

Un beau design avec un message fort

Le drapeau basque est un étendard doté d’un fond rouge, d’une croix blanche et d’une croix de Saint-André verte. On souligne souvent sa ressemblance graphique avec le drapeau Union Jack du Royaume-Uni et avec l’emblème d'ordonnance du 98e régiment d'infanterie.

Pour le cas du Royaume-Uni, son drapeau servait d’inspiration car à l’époque ce pays était une puissance mondiale. D’ailleurs, la Biscaye et Bilbao avaient des relations commerciales avec les britanniques. Quant à la similitude avec le second drapeau cité précédemment, c’est juste une simple coïncidence.

Le design attrayant de l’ikurrina cache une signification forte. Voici l’explication de chaque couleur :

-          Le fond rouge rappelle l’étendard traditionnel du Biscaye qui était rouge uni. Aujourd’hui, cette couleur symbolise le peuple basque dans son intégralité.

-          De la même couleur que le chêne de Biscaye, la croix de Saint-André signifie la loi qui s’impose au peuple.

-          La croix blanche évoque la foi chrétienne du peuple basque. Elle fait référence à Dieu qui contrôle à la fois la loi et le peuple.

Si on résume, le drapeau basque a pour devise « Dieu est l’antique loi » ou JEL (Jaungoikoa eta Lege Zaharra).

Qu’en est-il de l’Arrano beltza ?

L’Arrano beltza est un autre drapeau basque. Il s’agit d’un aigle noir présenté sur un fond jaune. C’est un ancien symbole basque et navarrais. En général, les basques de la gauche radicale révolutionnaire utilisent cet étendard  avec l’ikurrina.

À présent, le drapeau basque et sa symbolique n’ont plus aucun secret pour vous. De nombreuses boutiques en ligne commercialisent ce type de pavillon si vous en avez besoin.